Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France 2011-2012

Coupe de France 2011-2012 - Seizièmes de finale - Saint-Étienne (D1)-Lyon (D1) 0-4

Mercredi 22 février 2012 à 14h30

L'Etrat (Complexe Sportif des Ollières)

Saint-Étienne (D1) - Lyon (D1) : 0-4 (0-2)

Spectateurs : 400

Arbitre : Dorothée Ily assisté de Florian Faure et Bilal Abbes.

Buts pour Lyon : Eugénie Le Sommer 9' pen., Lara Dickenmann 12', 58', Lotta Schelin 86'

Avertissement : Morgane Courteille 9' pour Saint-Étienne

Saint-Étienne : 1-Méline Gérard, 7-Charlotte Gauvin (12-Laury Jesus 52'), 4-Morgane Courteille, 5-Astrid Chazal ©, 3-Ophélie Brevet, 2-Ludivine Coulomb, 6-Aude Moreau, 10-Kheira Hamraoui (14-Maéva Clemaron 55'), 11-Rose Lavaud, 8-Camille Catala, 9-Sarah Palacin (13-Anne-Marie Banuta 71'), Entr.: Hervé DIDIER et Patrick BROSSAT

Non utilisées : 16-Julie Perrodin

Lyon : 1-Sarah Bouhaddi, 2-Corine Petit-Franco (15-Aurélie Kaci 46'), 3-Wendie Renard, 4-Sabrina Viguier, 5-Sonia Bompastor © (14-Louisa Necib-Cadamuro 61'), 6-Amandine Henry, 11-Shirley Cruz, 10-Camille Abily, 7-Lara Dickenmann, 9-Eugénie Le Sommer (12-Élodie Thomis 55'), 8-Lotta Schelin, Entr.: Patrice LAIR

Non utilisées : 13-Laura Georges, 16-Céline Deville

0-1 Le Sommer (9') :

0-2 Dickenmann (12') :

0-3 Dickenmann (58') :

0-4 Schelin (86') :

Résumé

L'OL se qualifie sans trembler pour les huitièmes de finale de cette Coupe de France face aux Stéphanoises avec un doublé de Lara Dickenmann.

Le tenant du titre contre l'armada lyonnaise. L'affiche de ces 16es de finale était alléchante mais la rencontre a quasiment été à sens unique hier à l'Étrat. Les Lyonnaises ont fait preuve d'une grande maîtrise pour venir à bout de Stéphanoises qui ont « trop respecté » l'adversaire dixit Hervé Didier. Pourtant la première frayeur était à mettre au crédit des joueuses du président Piemontese. Kheira Hamraoui était tout près d'ouvrir le score mais sa frappe passait juste à côté du montant de Sarah Bouhaddi (1e). Les Rhodaniennes mettaient alors la machine en route mais Corine Franco, sur un corner de Bompastor, trouvait le poteau de Méline Gerard (7e). Le tournant du match intervenait deux minutes plus tard. Morgane Courteille accrochait Amandine Henry, Mme Ily laissait jouer avant de revenir à la faute et d'accorder un penalty plutôt sévère. Le Sommer transformait la sentence (1-0, 9e). Dickenmann lui emboitait le pas deux minutes plus tard en plaçant une tête à bout portant après un bon travail de Le Sommer sur le côté gauche (2-0, 12e). Les Lyonnaises vont alors faire le forcing pour tuer le match et inscrire ce troisième but. Mais Abily (18e, 30e, 40e), Dickenmann (19e), Schelin (24e, 44e), Le Sommer (29e) butaient toutes sur une Méline Gerard en état de grâce.

Le Sommer rate son deuxième penalty

Dès la reprise, l'OL obtenait même un penalty après une faute de Gérard mais Le Sommer envoyait son tir au-dessus (48e). Inexplicable.

Dépassées par la vitesse et la puissance lyonnaise, les Stéphanoises répondaient par le courage mais un courage insuffisant. Fraîchement entrée, Élodie Thomis servait parfaitement Dickenmann qui enroulait magnifiquement sa frappe. Celle-ci venait se loger dans le petit filet opposé (3-0, 58e). Le match était plié. L'OL pouvait gérer et Patrice Lair en profitait même pour faire sortir Bompastor. Saint-Étienne s'accrochait, essayait de lutter avec ses armes. Sarah Palacin était proche de réduire le score après un centre de Lavaud mais sa frappe était bien repoussée par Bouhaddi, auteur d'une parade internationale (66e). Saint-Étienne se rebiffait mais Lyon contrôlait et marquait, en toute fin de match, un quatrième but par l'intermédiaire de Lotta Schelin (4-0, 88'), qui a pourtant fait preuve d'une grande maladresse aujourd'hui. Méline Gérard se détendait une dernière fois pour repousser une énième tentative de Schelin (88e). Lyon accède donc aux 8es de finale de cette Coupe de France et remportent son troisième derby cette saison.

T.S à Saint-Étienne

Réactions

Hervé Didier (coach de l'ASSE) : « On a été des sparring-partner »

« On a été sparring-partner, c'est ce que j'ai dit aux filles à la mi-temps. On les a regardés jouer et on ne peut pas se permettre de faire ça contre une équipe comme ça. Il y a un respect trop important, on les regarde un peu comme des extra-terrestres. Les fautes de l'OL n'étaient pas les mêmes que les nôtres. On a sifflé des fautes contre nous et si c'était l'OL qui les avait faites, il n'y aurait rien eu. C'est mon avis. On a filmé le match, on reverra tout ça même si cela n'a pas changé fondamentalement le match. Le penalty a déclenché des choses inéluctables derrière mais on aurait pu faire mieux, s'il n'y avait pas eu ce penalty. On a manqué d'agressivité pour contrarier Lyon, ce fut mieux en deuxième mais ça ne les a pas empêchées de nous mettre deux buts. 4-0, c'est un peu lourd même si Méline (Gérard) a fait de belles choses. »

Lara Dickenmann (attaquante de l'OL) : « On s'est régalé »

« Le but c'était de se qualifier, c'est fait...J'aime bien ces conditions, c'est un terrain synthétique et pour les joueuses techniques, comme moi, on s'est régalé aujourd'hui. C'est dommage que l'on n'ait pas marqué plus de buts parce qu'on a eu les occasions. Il y avait aussi une belle opposition. On a mérité la victoire. Les buts que l'on n'a pas marqué aujourd'hui, on les mettra lors des prochains matches. »

Morgane Courteille (défenseur de l'ASSE) : « Un peu en retard dans l'engagement »

« Physiquement c'était dur parce que ça faisait longtemps qu'on n'avait pas joué. A 2-0, rien n'était perdu, on a essayé de tout donner en deuxième mi-temps de montrer une belle image et de n'avoir aucun regret. En première mi-temps on était un peu en retard dans l'engagement et ça s'est payé cash. Le penalty ? On est au duel, je fais tout pour la gêner, ça se siffle, ça se siffle pas.... Je suis au duel, je l'accroche un peu après c'est à l'appréciation de l'arbitre. »

Patrice Lair (coach de l'OL) : « On a manqué de pep 's »

« On a manqué de pep's et d'un peu de jus à la finition. Je n'étais pas trop content à la mi-temps parce qu'on aurait dû plier le match avant mais dans les intentions c'était bien. On a affronté une équipe qui n'a jamais rien lâché. C'était un bon petit match avec un peu de public. Cette victoire nous fait du bien car cela faisait un moment que l'on n'avait pas joué. On en met quatre, on en prend zéro, on a aucun blessée. »

Historique de l'opposition

Coupe de France

Données sur le foot au féminin

News

Live

Infos email : contact@footofeminin.fr