Championnat de France de D1 2009-2010

Championnat de France de D1 2009-2010 - 16e journée - Soyaux-Saint-Étienne 0-1

Samedi 13 mars 2010 à 20h30

Angoulême (Stade Lebon)

Soyaux - Saint-Étienne : 0-1 (0-0)

Spectateurs : 300

Arbitre : Sabrina Himber assisté de Thierry Autin et Manuel Da Silva.

But pour Saint-Étienne : Morgane Courteille 93'

Avertissement : Marina Pascaud 41' pour Soyaux

Soyaux : 1-Valérie Dodille, 2-Myriam Soweif, 3-Siga Tandia, 4-Marina Pascaud, 5-Priscilla Bencini ©, 6-Jennifer Maier, 7-Emma Laizet Laplagne (12-Anaïs Dumont 61'), 8-Chloé Billaud (14-Marjolaine Bernard 67'), 9-Madeleine Ngono Mani, 10-Gladys Boilard (15-Charlène Karsenti 88'), 11-Élodie Monteiro, Entr.: Bernadette CONSTANTIN

Non utilisées : 13-Marjorie Lacroix, 16-Marine Lafon

Saint-Étienne : 1-Alexandra Muci, 2-Ludivine Coulomb, 3-Laetitia Agab-Cluzel, 4-Morgane Courteille, 5-Astrid Chazal, 6-Kelly Gadéa, 7-Amélie Barbetta, 8-Camille Catala, 9-Marine Augis (13-Marjorie Beal 61'), 10-Safia Bengueddoudj © (12-Ophélie Brevet 87'), 11-Marina Makanza (14-Déborah Taghavi 74'), Entr.: Hervé DIDIER et Patrick BROSSAT

0-1 Courteille (93') : Corner qui amène un cafouillage, le ballon est repris par Courteille

Résumé

Saint-Étienne et Soyaux à la lutte pour le maintien se devait de prendre des points Les locales eurent des difficultés face à la formation verte, Soyaux réussissant au courage à rivaliser jusqu'à l'entame des arrêts de jeu.

Dès l'entame, Makanza et Catala prennent un peu trop facilement le dessus sur les latérales locales. Heureusement, elles ne cadrent pas leurs frappes (10e et 15e). Soyaux colmate peu à peu les brèches, sans pouvoir toutefois enchaîner vers l'avant. Ngono Mani se bat devant, mais n'hérite que de ballons dos au but sur lesquels la défense stéphanoise ne lui fait aucun cadeau.

Dans le temps additionnel de la première période, la Camerounaise obtient cependant sa seule occasion de la rencontre : lancée par Billaud au milieu de trois défenseurs, elle voit sa frappe difficilement détournée par Muci. Juste avant, sur coup-franc une tête de Pascaud était passée de peu à côté (45e). Des opportunités, les Sojaldiciennes n'en auront plus guère.

C'est au contraire Saint-Étienne qui met la pression en seconde période. Dodille réalise un superbe arrêt (54e), puis Tandia joue les pompiers pour lui éviter un face-à-face dans les six mètres. La gardienne locale se troue un peu sur un coup-franc, mais la transversale lui sauve la mise (56e). Elle récupère on ne sait comment un ballon brûlant sur corner (69e), avant que Pascaud ne vienne enrayer une tentative de Gadéa (80e).

Les Sojaldiciennes parviennent à tenir le nul... jusque dans le temps additionnel où sur une dernière offensive stéphanoise, Tandia est à la lutte et se fait sanctionner d'un coup-franc aux 25 mètres. Le coup de pied arrêté donne un corner, qui débouche sur une situation confuse et une reprise de Courteille repoussée par Bencini.

Mme Himer, placée à vingt-cinq bons mètres de l'action, valide le but, estimant que le ballon a franchi la ligne. Son assistant de bord de terrain, pourtant mieux placé, avouera n'avoir rien vu. Les Stéphanoises, qui ne réclamaient rien sur ce coup, peuvent exulter.

Sud Ouest

Historique de l'opposition