Championnat de France de D1 2015-2016

Championnat de France de D1 2015-2016 - 14e journée - Soyaux-Saint-Étienne 1-2

Dimanche 17 janvier 2016 à 14h30

Soyaux (Stade Léo-Lagrange)

Soyaux - Saint-Étienne : 1-2 (1-0)

Spectateurs : 512

Arbitre : Aurélie Labadot-Cadinot assisté de Raphaël Daude et Franck Doucet.

But pour Soyaux : Viviane Boudaud 35'

Buts pour Saint-Étienne : Sarah Palacin 58', 76'

Avertissements : Maud Hurault 70' pour Soyaux, Sabrina Viguier 88' pour Saint-Étienne

Soyaux : 1-Amandine Guérin, 2-Anaïs Dumont ©, 7-Mélissa Godart, 27-Cynthia Viana (29-Clémentine Canon 81'), 5-Marie-Aurelle Awona, 11-Viviane Boudaud, 4-Justine Deschamps (12-Maud Hurault 63'), 14-Lydia Belkacemi, 17-Laura Bourgouin, 10-Gwendoline Djebbar (26-Allison Blais 72'), 13-Anna Clerac, Entr.: Juan Paredes

Non utilisées : 16-Cassandra Moinet, 28-Ipek Kaya

Saint-Étienne : 16-Pauline Peyraud-Magnin, 26-Charlotte Gauvin (23-Teninsoun Sissoko 86'), 25-Sabrina Viguier, 4-Maria Josefina Karlsson, 3-Meryl Cirri, 21-Maéva Clemaron ©, 8-Candice Gherbi (10-Julie Morel 81'), 11-Audrey Chaumette (27-Marion Blanc Gonnet 77'), 22-Julie Peruzzetto, 17-Rose Lavaud, 9-Sarah Palacin, Entr.: Hervé Didier

Non utilisées : 1-Mylène Chavas, 14-Sanaa Titraoui

1-0 Boudaud (35') : Bourgouin dans le rond central, oriente pour Boudaud côté gauche qui accélère et place à l'entrée de la surface de réparation une frappe croisée du droit qui termine dans le petit filet

1-1 Palacin (58') : Centre de Lavaud depuis la droite, Chaumette dévie de la tête pour un retourné de Peruzzetto qui arrive dans les pieds de Palacin qui bat de près du droit Guérin dans les 6 m

1-2 Palacin (76') : Coup franc à l'entrée de la surface côté droit frappé par Peruzzetto sur la barre, Palacin est dans les 6 m pour reprendre du droit

Résumé

Saint-Étienne dépasse Soyaux

Décidément, Soyaux a du mal à domicile en concédant sa cinquième défaite en sept matchs sur sa pelouse. Saint-Étienne grâce à un doublé de Palacin en a profité.

Le début de match est équilibré et Peruzzetto teste Guérin sur un premier coup franc (3e). Soyaux attend la demi-heure de jeu pour tenter une frappe lointaine avec Boudaud (31e). Deux minutes après, c'est une première alerte dans la surface stéphanoise. Un centre de Dumont est repris de la tête par Bourgouin et oblige Peyraud-Magnin à une belle parade pour mettre en corner (33e). Ce n'est que partie remise car Boudaud, lancée dans la profondeur, résiste au retour de Viguier pour placer une frappe croisée hors de portée de Peyraud-Magnin (1-0, 35'). Saint-Étienne réagit alors par Sarah Palacin, décalée par Peruzzetto, qui envoie le cuir sur la transversale (43e).

Le doublé de Palacin

On reprend la seconde période comme la première avec un coup franc de Peruzzetto, des 25m, de nouveau bien arrêté par Guérin (54e). Dans la foulée, une frappe flottante de Clémaron passe de peu au dessus (55e). Les Stéphanoises dominent et vont être récompensées de leurs efforts. Une première frappe de Palacin est repoussée du pied par Guérin (57e). La balle arrive côté droit pour un centre qui trouve une tête verte suivie d’un retourné de Peruzzetto qui arrive dans les pieds de Palacin qui bat de près Guérin (1-1, 58'). Les filles d’Hervé Didier sont tout près de prendre l’avantage sur un centre au cordeau de Palacin repris au second poteau par Chaumette qui trouve le montant droit (67e). Les Stéphanoises bénéficient d’un coup franc généreux au coin droit des 18m. La tentative de Peruzzetto est mal repoussée par Guérin, Palacin est à point nommé pour pousser le cuir au fond des filets (1-2, 76'). Soyaux n’y est plus et a du mal à s’approcher du but de Peyraud-Magnin. Il faut un coup franc de Bourgouin, qui passe largement au dessus, pour voir enfin une occasion sojaldicienne (88e) mais cela est insuffisant pour éviter la défaite.

Christophe Ringaud

La stat'

1. Soyaux n'a gagné qu'un seul match à domicile en championnat cette saison sur sept rencontres. C'était face à Guingamp (4-1)

La réaction

Hervé Didier, sur asse.fr

« Il ne faut pas surtout penser que nous sommes arrivés. Il y a encore des points à prendre pour s’éviter toute mauvaise surprise. »

Historique de l'opposition