Tournoi final de D2 2006-2007

Tournoi final de D2 2006-2007 - 3e journée - Vendenheim-Saint-Étienne 1-1

Dimanche 03 juin 2007 à 15h00

Vendenheim (Stade Waldeck)

Vendenheim - Saint-Étienne : 1-1 (1-0)

Spectateurs : 250

Arbitre : Bernard Pêcheur.

But pour Vendenheim : Corinne Lebailly 18'

But pour Saint-Étienne : Aïssata Coulibaly 49'

Avertissements : Karine Bataillard 77', Madeleine Ngono Mani 94' pour Saint-Étienne

Vendenheim : 1-Mélanie Lejeune, 2-Stéphanie Wendlinger, 3-Camille Flick (14-Cécile Henri 46'), 4-Noémie Freckhaus, 5-Jennifer Meyer, 6-Julie Bayol ©, 7-Nadia Bouteldja, 8-Sabrina Klughertz, 9-Corinne Lebailly (13-Stéphanie Spielmann 85'), 10-Julie Walocha, 11-Laura Ey-Stoll (12-Anne Labatut 81'), Entr.: Dominique STEINBERGER

Saint-Étienne : 1-Djeneba Bamba, 2-Aïssata Coulibaly, 3-Laetitia Agab-Cluzel, 4-Noémie Nigon, 5-Astrid Chazal, 6-Karine Bataillard ©, 7-Carole Granjon (13-Christel Cartannaz 74'), 8-Julie Louvrier (12-Maïmouna Konaré 74'), 9-Madeleine Ngono Mani, 10-Safia Bengueddoudj, 11-Amandine Soulard, Entr.: Pierre-Yves THOMAS

Non utilisées : 14-Chloé Morel, 15-Fiona Perret, 16-Charlotte Gauvin

1-0 Lebailly (18') :

1-1 Coulibaly (49') :

Résumé


Les buts
1-0 (18) Service de Klughertz dans le dos de la défense pour Lebailly à la limite du hors-jeu qui dribble la gardienne
1-1 (49) Corner de Granjon repris de la tête par Coulibaly

Le résumé
Finalement, c'est la délivrance pour tout le monde qui s'est produite dimanche sur la pelouse de Waldeck. Vendenheim exulte au coup de sifflet de final, Saint-Etienne en fera de même quelques instants plus tard, une fois la défaite de Saint-Memmie confirmée. Pour l'histoire, on retiendra que c'est Lebailly qui a ouvert le score à la 18e minute après un bon service de Klughertz dans le dos de la défense. Pour Saint-Étienne, c'est Coulibaly, d'une magnifique tête, qui lui a logiquement répondu (49e), les Stéphanoises ayant globalement dominé un match physique. La rencontre d'hier a tenu toutes ses promesses. Pas au niveau du jeu, c'est bien connu, trop d'enjeu tue le jeu. Mais au niveau de l'engagement, de l'intensité et du suspense.

Historique de l'opposition