Footofeminin.fr : le football au féminin

Championnat de France de D1 2012-2013

Championnat de France de D1 2012-2013 - 18e journee - PSG-Yzeure 3-0

Samedi 30 mars 2013 à 18h00

Paris (Stade Charléty)

PSG - Yzeure : 3-0 (1-0)

Spectateurs : 600

Arbitre : Karine Vives Solana assisté de Stéphanie Di Benedetto et Tristan Daniele.

Buts pour PSG : Tobin Heath 8', Lindsey Horan 50', Sabrina Delannoy 64' pen.

Aucun avertissement

PSG : 16-Karima Benameur, 11-Jessica Houara d'Hommeaux, 20-Caroline Pizzala, 5-Sabrina Delannoy © (9-Saïda Akherraze 73'), 3-Laure Boulleau (8-Nonna Debonne 77'), 17-Aurélie Kaci, 28-Shirley Cruz Traña, 2-Kenza Dali, 29-Kosovare Asllani, 7-Lindsey Horan, 27-Tobin Heath, Entr.: Farid Benstiti

Non utilisées : 14-Kheira Hamraoui, 30-Véronique Pons

Yzeure : 1-Elisabeth Stout, 13-Charlène Gorce, 5-Candice Pognat (14-Tatiana Solanet 72'), 2-Faustine Roux ©, 4-Alexia Trevisan, 12-Stéphanie Maître, 14-Elise Kissane, 6-Sarah Chalabi, 8-Lalia Dali-Storti (15-Déborah Taghavi 68'), 9-Cynthia Gueheo-Djetou (11-Julie Berger 77'), 7-Laura Bouillot, Entr.: Patrice Degironde

1-0 Heath (8') : Dali sert Heath a 30 m du but qui part dribbler la gardienne

2-0 Horan (50') : Corner joué à deux, Heath dribble puis sert puissamment en retrait Horan qui reprend du plat du pied de volée

3-0 Delannoy (64') : Main dans la surface sur un centre de Houara. Delannoy transforme le penalty

Résumé

Pour Paris (2ème, 62 pts), Il s'agissait de rencontrer Yzeure, 6ème de ce championnat « au parcours inattendu » dixit Patrice Degironde, le coach d'Yzeure ; et la moindre contre-performance (match nul ou défaite) aurait donné « du grain à moudre » à Montpellier (3ème, 55 pts), juste avant son 1er grand match contre l'OL (dimanche) comme à Juvisy (4ème 54 pts), adversaire de Guingamp. Le match a rendu un verdict sans équivoque avec la victoire de Paris sur ses adversaires auvergnates d'un soir (3-0).

Paris n'a donné aucune possibilité aux filles de Patrice Degironde de croire en leurs chances. Yzeure, venu pour ne pas prendre de buts et « tenter sa chance dans des contres » selon Chalabi Sarah, dans un dispositif en 5-4-1 avec à sa pointe Laure Bouillot (8 buts sur 20) présentait tous les risques d'une victoire difficile ; d'autant plus accentué que le terrain était quasiment impraticable et le temps très hivernal. De son côté, les bleues et rouges parisiennes, devant un public assez nombreux pour le temps et un week-end de Pâques (600 spectateurs), disposées de manière classique, ont fait tourner le ballon pour déplacer latéralement la défense serrée des auvergnates, d'un côté vers l'autre, en utilisant Aurélie Kaci (très présente dans le jeu) comme distributeuse et Lindsay Horan (excellente dans le jeu collectif) comme soutien et appui.  À ce jeu de la maîtrise du ballon tactique et technique, les attaquantes parisiennes s'alignent sur la défense d'Yzeure, décrochent, reviennent, déplacent cette défense à cinq, qui à la 8', ne réussit plus son alignement et permet à Tobin Heath, servie par Kenza Dali, de partir aux 30 mètres esseulée, dribbler sa compatriote Stout Elizabeth, excellente avec ses prises de mains sur balle aérienne (22', 38'), et glisser sa balle au fond des buts vides (1-0, 8', Tobin Heath).

Paris continue à marquer sa présence en construisant toutes ses actions, à l'image d'un mouvement qui démarre de Pizzala, Kaci, Dali, Horan, Asllani pour finir extérieur au cadre (30'). À l'image d'un autre venant de Sabrina Delannoy qui lance avec précision Laure Boulleau (33', 38') donnant l'occasion à Tobin Heath de tenter une reprise demi-volée légèrement au-dessus. Paris domine mais les occasions de but ne sont pas si nombreuses. Yzeure tient à son dispositif défensif tactique. Seulement, l'étreinte parisienne est telle qu'Yzeure ne dispose, sur cette mi-temps, d'aucun mouvement offensif qui lui permette, à la mi-temps de penser pouvoir revenir au score. En seconde mi-temps, Paris se met à l'abri en créant du mouvement sur les côtés. D'un côté, Jessica Houara se remet à ses anciennes sensations d'attaquantes et pousse ces actions pour délivrer des centres puissants. De l'autre, c'est Laure Boulleau qui oblige son opposante directe à revenir sur les bases arrières amenant le jeu définitivement dans les 35 mètres d'Yzeure, sans possibilité de relance. C'est ainsi qu'à la 50', suite à un corner joué à deux, Tobin Heath joue un super solo, face à son adversaire, dribble pied gauche sur la ligne et sert puissamment en retrait, pied droit, dans le même mouvement, sa compatriote Lindsey Horan, pour la voir reprendre, plat du pied de volée, la balle offerte qui laissera Elisabeth Stout sans réaction (2-0, Lindsey Horan, 50').

Les joueuses d'Yzeure, courageuses, subissent les actions parisiennes qui se rapprochent du cadre. À la 52', c'est Kosovare Asllani qui place une tête extérieure. AÀ la 66', C'est encore elle qui est contrée par la gardienne. À la 72', c'est Lindsey Horan qui place un tir puissant, qui s'écrase sur le poteau droit. Alors, quand l'arbitre central désigne le point de pénalty, personne ne conteste l'évidence de la faute et celle du score à venir (3-0). Sabrina Delannoy, donne la touche française à cette victoire parisienne qui maintient la porte bien ouverte vers cette seconde place qualificative à la Ligue des Champions 2013, pour un parcours qui le justifie (15V, 2N, 2D). La seule fausse note de la rencontre concerne la blessure des ligaments croisés de Déborah Taghavi , revenue de blessure, entrée à la 68', qui se blesse gravement sur une mauvaise réception à la fin du match (88')

Farid Benstiti, satisfait du résultat qui met Paris en bonne position selon les résultats de ce week-end mais gêné par cette blessure de fatigue de cette jeune fille. De son côté, Patrice Degironde, fataliste sur la rencontre, content de son classement actuel mais ne pouvant rien contre ces différences.

William Commegrain, Les-féminines.fr


Historique de l'opposition

D1

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr