Championnat Interrégional Groupe F 2010-2011

Championnat Interrégional Groupe F 2010-2011 - 1re journée - Epinal-Troyes 2-0

Dimanche 27 mars 2011 à 15h00

Epinal (Stade de la Colombière)

Epinal - Troyes : 2-0 (2-0)

Spectateurs : 90

Arbitre : Hervé Pierrot assisté de Nicolas Gradek et Frédéric Botzung.

Aucun avertissement

Epinal : 1-Florette Kaps, 2-Coraline Reglain, 3-Chloé Barlogis, 4-Marie Jeantet, 5-Solène Geoffroy ©, 6-Charlène Zeraida, 7-Léonie Fèvre, 8-Cyrielle Lacroix, 9-Océane Hermann (13-Audrey Laroche 85'), 10-Laurence L'Huillier (12-Cindy Madier 90'), 11-Fanny Brenière, Entr.: Olivier FATREZ

Non utilisées : 14-Nathalie Fatrez

Troyes : 1-Eloïse Petillat, 2-Audrey Dutreilly, 3-Stéphanie Jaspierre, 4-Peggy Mouillefarine-Rocher ©, 5-Mélissa Naudot, 6-Coraline Weitig (13-Angélique Barrois 90'), 7-Charlène Martens, 8-Marion Stepien (12-Stéphanie Paganessi 60'), 9-Charlotte Berthelot, 10-Lucie Gatto, 11-Katia Bardin, Entr.: Loïc FEUGEY et Hervé VINCENT

Résumé

Les Spinaliennes se montrent plutôt à leur avantage en début de match, en étouffant et en provoquant une défense adverse totalement passive. L’activité spinalienne est importante et les occasions se succèdent. La domination des joueuses locales va enfin se voir récompensée. Suite à un centre, Brenière surgit pour placer une puissante frappe imparable pour la gardienne adverse. Epinal confirme ainsi sa domination initiale en ouvrant la marque (1-0, 10'). Après ce but, les coéquipières de Barlogis ne vont pas relâcher la pression sur une équipe de Troyes qui n’arrive pas à développer son jeu et qui doit se contenter de défendre. Dépassées, les joueuses auboises vont une nouvelle fois laisser partir Brenière. Intenable, elle cause de nombreux soucis à la défense en la prenant régulièrement à défaut. Elle se retrouve ainsi lancée en profondeur et récupère le ballon pour fusiller la gardienne qui ne peut rien faire (2-0, 24'). Brenière permet à ses couleurs de prendre une sérieuse option sur la victoire. Les Troyennes assistent ensuite à un festival du duo Brenière-Fèvre mais surtout, de Petillat, leur gardienne qui repousse toutes les tentatives spinaliennes jusqu’à ce qu’une frappe de Hermann heurte le poteau (43e). Au retour des vestiaires, c’est une nouvelle équipe de Troyes qui réapparaît. En effet, transparentes en première période, les visiteuses reviennent plus agressives et essayent de laisser moins d’espaces. Toutefois, ce n’est pas assez pour contenir une attaque spinalienne emmenée par Brenière qui se montre toujours aussi dangereuse (60e). Les Troyennes s’inclinent finalement mais peuvent remercier leur gardienne sans qui l’addition aurait été beaucoup plus lourde.

Historique de l'opposition