Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France 2015-2016

Coupe de France 2015-2016 - Quarts de finales - PSG (D1)-Metz (D2) 3-0

Samedi 27 février 2016 à 17h00

Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)

PSG (D1) - Metz (D2) : 3-0 (1-0)

Spectateurs : 350

Arbitre : Karine Lasalle assisté de Aurore Vanstaevel et Anaëlle Loidon.

Buts pour PSG : Ouleymata Sarr 1', Cristiane Rozeira de Souza Silva 49', Marie-Laure Delie 89'

Avertissements : Kheira Hamraoui 43' pour PSG, Juliane Gathrat 32', Julie Wojdyla 43', Simone Gomes Jatobá 58', Jennifer Brocheray 59' pour Metz

PSG : 1-Ann-Katrin Berger, 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges, 2-Erika Cristiano dos Santos, 11-Jessica Houara d'Hommeaux, 7-Kheira Hamraoui, 6-Caroline Seger ©, 3-Ghoutia Karchouni (14-Kenza Dali 55'), 10-Cristiane Rozeira de Souza Silva, 9-Ouleymata Sarr (15-Anja Mittag 62'), 8-Rosana Dos Santos Augusto (12-Marie-Laure Delie 70'), Entr.: Farid Benstiti

Non utilisées : 13-Lisa Dahlkvist, 16-Katarzyna Kiedrzynek

Metz : 1-Justine Lerond, 2-Héloïse Mansuy, 4-Marie Papaix, 5-Simone Gomes Jatobá ©, 3-Jennifer Brocheray, 10-Elodie Martins (14-Selen Gul Altunkulak 79'), 8-Juliane Gathrat (12-Laurence L'Huillier 68'), 6-Marine Morel, 7-Adeline Janela, 11-Meryll Wenger (13-Léa Khelifi 71'), 9-Julie Wojdyla, Entr.: David Fanzel

Non utilisées : 15-Daniela Gurz, 16-Andréa Burtin

1-0 Sarr (1') : Passe en retrait de Brocheray pour Lerond. Le dégagement de la gardienne est contré par Sarr, qui marque du plat du pied gauche dans le but vide.

2-0 Rozeira de Souza Silva (49') : Long centre de Rosana depuis la droite qui est repris par Cristiane de la tête à l'angle opposé des 6 m à la lutte avec la gardienne et Mansuy, et place le ballon côté opposé.

3-0 Delie (89') : Suite à un corner de Delannoy repris de la tête par Erika, le ballon est cafouillé par Altunkulak et revient dans les pieds de Delie aux 6 m qui se jette pour reprendre du droit.

Résumé

Metz cède d'entrée face au PSG

En concédant un but après seulement quatorze secondes de jeu, les Messines n'ont pas pu faire douter le PSG de la même manière. Elles sortent malgré tout avec les honneurs de la compétition.

Avec une division d'écart, le FC Metz ne partait pas favori face au PSG, l'entraîneur messin David Fanzel se donnait même 0,0001% de chance de passer. Mais en concédant un but rapidement, les espoirs se sont amenuisés même si l'équipe à jouer cette rencontre sans pression.

Sur le coup d'envoi effectué par Metz, le ballon était joué vers l'arrière avec une remise de Brocheray pour sa jeune gardienne Lerond. Celle-ci dégageait sous la pression de Sarr qui contrait le ballon avant avec étonnement de le pousser au fond du plat du pied gauche (1-0, 1'). Un but "casquette" mais Metz ne se laissait pas abattre et montrait une belle agressivité. Profitant d'erreurs défensives parisiennes, elles manquaient de les exploiter. À la 13e minute, un coup franc côté gauche de Gathrat relâché par Berger était repris par Brocheray qui manquait d'égaliser. Puis sur une ouverture de Martins dans l'axe pour Wojdyla, la gardienne allemande sortait à 25 m pour dégager sur... Georges. Le ballon repartait dans le sens du but mais la défenseure parisienne était la plus rapide (29e). Nouvelle frayeur lorsqu'Hamraoui redonnait un ballon sur Wenger esseulée plein axe à 18m, surprise par cette offrande qui manquait son lob (33e). Côté parisien, en dehors d'une reprise de la tête de Cristiane sur un centre de Rosana (23e), il n'y avait pas grand chose de satisfaisant.

Mais après la pause, un long centre de Rosana était repris par sa compatriote Cristiane qui sautait plus haut que tout le monde pour doubler la mise (2-0, 49'). Valeureuses, les Messines tenaient bon. Une frappe tendue de 30 m d'Hamraoui était ensuite bien captée par Lerond (68e). En fin de match, Delie entrée vingt minutes plus tôt était à l'affût pour le troisième but faisant suite à un corner (3-0, 89').

Réactions

Farid Benstiti (entraîneur du PSG)

« Une première mi-temps prise à la légère même avec une volonté de bien faire mais on a inconsciemment senti que cela pouvait être facile. L'agressivité de Metz sur cette Coupe de France nous montre qu'il n'y a pas de match facile et donc une remise en cause à la mi-temps pour que l'on soit un petit peu meilleur. On est en liste sur les trois compétitions, il ne faut pas retenir le match d'aujourd'hui. l'équipe est très bonne depuis la rentrée, jamais je ne remettrais pas en cause ce qui a été fait depuis car on revient quand même de loin. »

David Fanzel (entraîneur de Metz)

« On prend deux buts beaucoup trop vite. Le premier au bout de 10 secondes, et vitre en deuxième mi-temps donc le match est quasiment fini. On savait qu'elles étaient plus fortes que nous, qu'elles étaient plus puissantes et qu'elles allaient plus vite mais j'ai trouvé mes filles courageuses, elles ont joué jusqu'au bout, elles n'ont pas lâché et c'est juste dommage que les deux occasions que l'on a en première mi-temps, on ne les mets pas au fond. Car sinon, cela peut faire 1-1 à la mi-temps. C'était une belle aventure, on est sorti par une belle équipe. Maintenant, place au championnat. »

Historique de l'opposition

Coupe de France

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr