Footofeminin.fr : le football au féminin

Championnat de France de D1 2015-2016

Championnat de France de D1 2015-2016 - 1re journee - Saint-Maur-Lyon 0-7

Dimanche 30 août 2015 à 15h00

Bonneuil-sur-Marne (Stade Léo-Lagrange)

Saint-Maur - Lyon : 0-7 (0-3)

Spectateurs : 775

Arbitre : Solen Dallongeville assisté de Valérie Cazenave et Lyes Boukeroui.

Buts pour Lyon : Eugénie Le Sommer 12', Louisa Necib 19', 78', Ada Hegerberg 40', 89', Lotta Schelin 51', 91'

Avertissements : Mélissa Gomes 43', Francine Zouga Edoa 80' pour Saint-Maur

Saint-Maur : 16-Mélodie Carré, 5-Alexia Nowak, 6-Leila Meflah ©, 13-Kani Konté, 7-Mélissa Gomes (18-Céline Chatelain 56'), 20-Lilia Boumrar, 8-Aurore Paprzycki (23-Noémie Berge 63'), 10-Stéphanie Léocadie, 26-Francine Zouga Edoa, 14-Cindy Ferreira, 9-Marlyse Ngo Ndoumbouk (19-Coralie Lenot 83'), Entr.: Régis Mohar

Non utilisées : 1-Amélie Delvallée, 3-Mélanie Hacard

Lyon : 30-Méline Gérard, 15-Aurélie Kaci (29-Griedge Mbock Bathy Nka 46'), 3-Wendie Renard, 5-Saki Kumagai, 7-Amel Majri, 6-Amandine Henry (18-Claire Lavogez 57'), 23-Camille Abily, 10-Louisa Necib-Cadamuro, 8-Lotta Schelin, 9-Eugénie Le Sommer (22-Pauline Bremer 46'), 14-Ada Hegerberg, Entr.: Gérard Prêcheur

Non utilisées : 1-Cindy Perrault, 24-Mylaine Tarrieu

0-1 Le Sommer (12') : Coup-franc de Louisa Necib repoussé par Mélodie Carré. Eugénie Le Sommer reprend aux 6m.

0-2 Necib (19') : Ada Hegerberg de la tête sert Louisa Necib qui marque.

0-3 Hegerberg (40') : Ada Hegerberg reprend de la tête un centre d'Amel Majri.

0-4 Schelin (51') : Lotta Schelin reprend à ras de terre un service de Camille Abily.

0-5 Necib (78') : Louisa Necib trouve la lucarne d'une frappe de l'extérieur de la surface.

0-6 Hegerberg (89') : Lancée par Claire Lavogez, Ada Hegerberg dribble Mélodie Carré et marque.

0-7 Schelin (91') : Lotta Schelin profite d'une erreur de relance pour marquer.

Résumé

Lyon n'épargne pas St-Maur pour son retour

Le duel de Champions de France a tourné en faveur des Lyonnaises qui ont affirmé leur statut d'entrée face au promu val-de-marnais qui faisait son retour parmi la D1.

Si la VGA Saint-Maur a l'un des plus beaux palmarès en D1, sa dernière présence dans ce championnat remontait à 17 ans. Depuis l'Olympique Lyonnais s'est installé sur la plus haut marche et reste sur neuf titres consécutifs. Sur le terrain, c'est bien le récent de champion de D1 qui a pris le dessus sur celui de D2. Tout le monde connaît l'écart entre les deux divisions si bien que le coach de Saint-Maur, avant la rencontre, considérait ce match comme "un quatrième match de préparation". Les deux équipes s'opposant à égalité sur le caractère et la volonté d'atteindre leur objectif : la victoire pour l'OL, un ou plusieurs buts pour la VGA Saint-Maur.

On pouvait s'y attendre l'objectif du VGA Saint-Maur était de résister le plus longtemps à leur adversaire du jour et pour cela la tactique adoptée était un 4-5-1. En face l'OL débutait en 4-3-3. Avec un groupe quasiment inchangé, l'entraîneur de Saint-Maur Régis Mohar alignait l'équipe de la montée, complétée par la recrue Francine Zouga. Du côté lyonnais, trois recrues figuraient sur le banc, et seule Aurélie Kaci prenait place d'entrée sur la pelouse de Bonneuil-sur-Marne devant une tribune copieusement garnie.

Les Lyonnaises ont mis une dizaine de minutes pour régler la ligne de mire sous un soleil de plomb. C'est sur un coup franc de Louisa Necib repoussé par Mélodie Carré, que Eugénie Le Sommer aux 6 m reprenait (0-1, 12'). Sur une longue relance de la défense lyonnaise, servie de la tête par Ada Hegerberg, Louisa Necib laissée seule plaçait une volée (0-2, 19').

Lyon avait alors assuré sa victoire mais allait l'amplifier malgré la chaleur. Après un passage joué sous un faux-rythme, Ada Hegerberg inscrivait son premier but de la saison en reprenait de la têtre un centre d'Amel Majri qui avait débordé à gauche (0-3, 40'). Dans la foulée, Lyon était même proche du 4-0 avec Amel Majri (41'). Symbole des difficultés des joueuses du VGA à sortir du bloc lyonnais, deux frappes lointaines et hors cadre de Francine Zouga Edoa (42') puis d'Aurore Paprzycki (45') montrent que si difficulté il y a, rien n'entache la volonté des Val-de-Marnaises de s'essayer à l'improbable et à l'exploit : marquer un but à l'OL quand la saison dernière, l'équipe n'en a encaissé que six sur toute une saison !

Deux entraîneurs insatisfaits du contenu !

Fort de son net avantage à la pause et ce malgré l'insatisfaction de leur entraîneur, l'OL continuait à la reprise à pousser et Lotta Schelin débloquait son compteur d'une reprise à ras de terre sur un service de Camille Abily (0-4, 52'). Régis Mohar qui avait tenté d'apporter de la vitesse dans les contres attaques, en mettant Stéphanie Léocadie milieu offensive, au poste d'arrière latérale gauche pour alimenter les contres et l'attaquante Marlyse Ngo Ndoumbouk dû changer son fusil d'épaule. En seconde mi-temps, Stéphanie Léocadie était replacée au milieu et son apport fut important pour montrer que la VGA a réellement des armes pour cette D1. L'effort aurait pu récompenser les joueuses de Saint-Maur si la frappe de l'attaquante Marlyse Ngo Ndoumbouk ne s'était pas échouée sur la barre transversale de la gardienne Méline Gérard (62'), dans un souffle d'espoir. La balle semblant portée par le public présent. Un nouveau ballon sur le montant après celui d'Ada Hegerberg sur le poteau. Louisa Necib signait un doublé d'une frappe de l'extérieur de la surface en pleine lucarne (0-5, 78'). Ada Hegerberg, servie par Claire Lavogez, venait remporter son duel avec Mélodie Carré en la dribblant (0-6, 89') puis Lotta Schelin finissait le travail en profitant d'une relance manquée de la gardienne (0-7, 90+1'). Enfin dans le temps additionnel, Stéphanie Léocadie se procurait une dernière occasion face à Méline Gérard qui stoppait son tir et qui conclut le match alors que la VGA Saint-Maur et son public aurait aimé qu'il soit sifflé un pénalty dans la foulée de l'action.

Un succès lyonnais qui ne satisfait par pour autant l'entraîneur lyonnais Gérard Prêcheur relevant notamment les propos de ses joueuses dans les difficultés à jouer : "Une herbe trop haute qui freine la transmission de balles. C'est ce qu'elles ont exprimé à la mi-temps quand j'ai évoqué mon mécontentement sur notre jeu collectif et notre possession et sur le nombre trop important d'erreurs techniques. On va leur faire confiance et en prendre pour partie mais c'est vrai que techniquement que ce soit individuellement comme collectivement, c'était moyen. Même dans la finition d'ailleurs. Il y a eu deux, trois situations de contres".

Son homologue Danilson Da Cruz, adjoint de Régis Mohar reconnaissait la défaite mais aussi le travail accompli par l'équipe promue : "Le plus fort a gagné. Elles ont fait un match courageux et appliqué ce que l'on avait mis en place. Les contres ont été joué pour toucher Marlyse le plus rapidement possible et d'apporter un maximum de soutien. Les quatre milieux avaient pour consigne de dépasser Marlyse dès qu'elle récupérait le ballon pour se projeter vers l'avant. Cela n'a pas été réellement fait et certaines devaient penser au retour défensif ensuite. On ne s'est pas assez lâché offensivement. On a ensuite perdu trop de ballons et on aurait pu mieux jouer les coups. On savait que cela allait être difficile et l'objectif était de prendre le moins de but possible tout en réussissant à en marquer un et plus. Si cela avait été le cas, on aurait fait alors un bon match".

Avec William Commegrain/lesfeminines.fr

Historique de l'opposition

D1

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr