Equipe de France

Equipe de France A - France-Canada 1-0

Mercredi 04 mars 2020 à 17h00

Calais (Stade de l'Épopée)

Tournoi de France 2020

France - Canada : 1-0 (0-0)

Spectateurs : 7054

Temps pluvieux (8°C) - Terrain bon

Arbitre : Riem Hussein (Allemagne) assisté de Christina Biehl (Allemagne) et Katrin Rafalski (Allemagne). 4e arbitre : Solenne Bartnik (France)

But France : Viviane Asseyi 58'

Avertissements : Wendie Renard 37' pour France, Kadeisha Buchanan 45' pour Canada

France : 16-Sarah Bouhaddi, 4-Marion Torrent, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard, 7-Sakina Karchaoui, 18-Viviane Asseyi (14-Charlotte Bilbault 63'), 6-Amandine Henry ©, 8-Grace Geyoro, 10-Amel Majri (9-Eugénie Le Sommer 63'), 12-Marie-Antoinette Katoto (13-Valérie Gauvin 84'), 11-Kadidiatou Diani (20-Delphine Cascarino 73'), Entr.: Corinne Diacre

Non utilisées : 1-Solène Durand, 21-Pauline Peyraud-Magnin, 2-Ève Périsset, 5-Aïssatou Tounkara, 15-Kenza Dali, 17-Ouleymata Sarr, 22-Estelle Cascarino, 23-Perle Morroni

Canada : 18-Kailen Sheridan, 23-Jayde Rivière (14-Gabrielle Carle 83'), 13-Sophie Schmidt, 3-Kadeisha Buchanan, 5-Rebecca Quinn, 2-Allysha Chapman (17-Jessie Fleming 46'), 16-Janine Beckie (8-Diana Matheson 83'), 11-Desiree Scott (7-Julia Grosso 83'), 10-Ashley Lawrence, 9-Jordyn Huitema (15-Nichelle Prince 70'), 12-Christine Sinclair ©, Entr.: Kenneth Heiner-Møller

Non utilisées : 1-Stéphanie Labbé, 20-Sabrina D'Angelo, 4-Shelina Zadorsky, 6-Deanne Rose, 19-Adriana Leon, 24-Vanessa Gilles

1-0 (Asseyi 58') : Coup franc légèrement décalé à gauche enroulé du droit par Asseyi qui passe au dessus du mur et plonge au premier poteau dans le petit filet droit de Sheridan.

Résumé

Asseyi offre la victoire face au Canada

Autrices d'un match réussi, quasiment jamais inquiétées, les Françaises ont réussi leur retour à la compétition et leur entrée dans le tournoi de France, en l'emportant face au Canada (1-0). C'est Viviane Asseyi qui a inscrit le seul but du match, son septième en sélection, pour lancer la semaine des tricolores.

Le tournoi de France a débuté de la meilleure des manières pour les Bleues. Certes il faudra encore attendre pour voir Eugénie Le Sommer évoluer dans un rôle plus axial, ou assister à une pluie de buts, mais la victoire acquise face au Canada (1-0) est logique, au terme d'une prestation solide face à un adversaire en petite forme.

En première période, on n'a pas beaucoup vu l'équipe de Kenneth Heiner-Moller, qui ne s'est approchée du but de Sarah Bouhaddi qu'en fin de mi-temps sur coups de pied arrêtés, hormis cette bonne occasion pour la capitaine Christine Sinclair qui avait pris le dessus sur Wendie Renard dans la surface mais dont la tête est passée au-dessus (32e).

Pressing haut et utilisation des ailes

Sinon, la recordwoman mondiale de buts en sélection (185) et ses coéquipières n'ont pas vraiment vu le jour, étouffées par l'activité et le pressing tricolore. « On leur a pas mal posé de problème. C'est une équipe qui peut faire beaucoup mieux mais je pense que le Canada était en dessous aujourd'hui parce que nous aussi on leur a posé des problèmes » indiquait la coach française.

Annoncée en 4-4-2, l'Équipe de France a plutôt évolué dans un 4-3-3 où Asseyi et Geyoro, positionnées en tant que relayeuses au milieu de terrain devant Amandine Henry, ont grandement participé au harcèlement du porteur de balle adverse, haut dans le camp des Canadiennes, avec de nombreuses récupérations de balles à la clé.

Les joueuses de Corinne Diacre ont souvent tenté de passer par les côtés face à une formation toujours aussi robuste, et où on se bousculait dans l'axe d'un 5-3-2 bien en place. Les Parisiennes Jordyn Huitema et Ashley Lawrence, ainsi que la Lyonnaise Kadeisha Buchanan- toutes trois titulaires au coup d'envoi -ont, comme leurs 8 autres compatriotes, bien résisté à la pression tricolore, aidées par la prestation solide de Kailen Sheridan dans les cages.

Asseyi, un très beau but pour délivrer les bleues

La seconde période a été sensiblement similaire à la première, avec une équipe de France capable de bons mouvements collectifs sur le front de l'attaque, et une équipe du Canada qui a tenté de se projeter en vain dans le dos de la charnière Mbock-Renard. Alors que les 7 054 supporters massés dans les tribunes du stade de l'Épopée de Calais attendaient que le score se débloque enfin, ils ont vu leur souhait exaucé par Viviane Asseyi, qui a ouvert le score grâce à son pied droit d'un but superbe sur coup-franc (1-0, 55'). « Quand on n'arrive pas à débloquer les situations, les coups de pied arrêtés peuvent le faire. Asseyi a très bien tiré ce coup franc. On savait qu'elle en était capable » ajoutait Corinne Diacre. Il y a trois ans et demi, Abily en avait fait de même face au Canada dans une position quasi-similaire.

On aurait pu penser les Bleues libérées par cette ouverture du score, et que l'écart pourrait se creuser avec les entrées d'Eugénie Le Sommer (63e), Delphine Cascarino (73e) et Gauvin (84e), mais le rythme de la rencontre a plutôt baissé. Tandis que Diani, parfaitement servie par Karchaoui, est passée tout près de doubler la mise (67e), Delphine Cascarino a buté sur Sheridan (78e), les Bleues n'ont pas fait passer de gros frissons dans la défense adverse. Ce sont plutôt elles qui se sont fait peur, Bouhaddi étant obligée de sortir dans les pieds de Nichelle Prince en fin de match (90e+3). Après avoir réussi la première partie de son contrat, l'équipe de France va désormais vouloir enchaîner face au Brésil, samedi (21h00), tout en continuant des essais. « On va donner du temps de jeu à d'autres, on va essayer d'autres choses. L'idée c'est ce que personne ne joue les trois matchs d'affilée » concluait la sélectionneuse.