Equipe de France

Equipe de France A - France-Islande 4-0

Vendredi 04 octobre 2019 à 21h00

Nîmes (Stade des Costières)

Amical

France - Islande : 4-0 (2-0)

Spectateurs : 11384

Temps dégagé et légèrement venteux (19°C) - Terrain bon

Arbitre : Eleni Antoniou (Grèce) assisté de Chrysoula Kourompylia (Grèce) et Georgia Komisopoulou (Grèce). 4e arbitre : Maïka Vanderstichel (France)

Buts France : Eugénie Le Sommer 4', 16', Delphine Cascarino 66', Amel Majri 85'

Avertissements : Alexandra Jóhannsdóttir 83', Dagný Brynjarsdóttir 88' pour Islande

France : 21-Pauline Peyraud-Magnin, 4-Marion Torrent, 5-Aïssatou Tounkara (2-Elisa De Almeida 86'), 3-Wendie Renard, 7-Sakina Karchaoui, 20-Delphine Cascarino, 8-Grace Geyoro, 14-Charlotte Bilbault, 9-Eugénie Le Sommer © (18-Viviane Asseyi 81'), 15-Kenza Dali (10-Amel Majri 65'), 13-Valérie Gauvin (12-Marie-Antoinette Katoto 86'), Entr.: Corinne Diacre

Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Sarah Bouhaddi, 6-Maéva Clemaron, 17-Gaëtane Thiney, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 22-Julie Debever, 23-Perle Morroni

Islande : 1-Sandra Sigurdardóttir, 6-Ingibjörg Sigurdardóttir, 3-Sif Atladóttir (2-Gudný Árnadóttir 46'), 4-Glódís Perla Viggósdóttir, 11-Hallbera Gudný Gísladóttir, 7-Sara Björk Gunnarsdóttir © (9-Margrét Lára Vidarsdóttir 60'), 14-Hlín Eiríksdóttir (18-Sandra María Jessen 60'), 15-Alexandra Jóhannsdóttir, 5-Gunnhildur Yrsa Jónsdóttir (10-Dagný Brynjarsdóttir 72'), 23-Fanndís Fridriksdóttir (21-Svava Rós Gudmundsdóttir 60'), 16-Elín Metta Jensen (20-Berglind Björg Thorvaldsdóttir 60'), Entr.: Jón Thór Hauksson

Non utilisées : 12-Cecilía Rán Rúnarsdóttir, 13-Ingibjörg Valgeirsdóttir, 8-Ásta Eir Árnadóttir, 17-Agla María Albertsdóttir, 19-Anna Björk Kristjánsdóttir, 22-Rakel Hönnudóttir

1-0 (Le Sommer 4') : Cascarino côté droit décale sur sa droite pour Torrent qui effectue un centre rentrant du gauche pour Gauvin au point de penalty qui prolonge de la tête au second poteau sur Le Sommer qui place une reprise de volée du gauche à 8 m vers la lucarne droite de Sigurdardóttir

2-0 (Le Sommer 16') : Cascarino sur la droite revient avec le ballon vers l'axe et sert Le Sommer, démarquée dans l'axe à 20 m qui contrôle et enchaîne par une frappe du droit qui va se loger dans la lucarne droite de Sigurdardóttir

3-0 (Cascarino 66') : Majri récupère le ballon côté gauche, fixe Sigurdardóttir puis délivre un centre incurvé au second poteau pour la reprise de volée de l'intérieur du droit de Cascarino qui redresse le ballon pour le placer au ras du poteau

4-0 (Majri 85') : Cascarino récupère côté droit, vient trouver dans l'axe, Majri à 35 m, qui profite de la gardienne avancée pour armer une frappe flottante du gauche sous la barre

Résumé

La France s'est bien préparée

Opposé à l'Islande, la sélection tricolore a brillamment disposé de l'Islande. Une rencontre qui a permis d'effectuer quelques essais avant le long déplacement vers le Kazakhstan dans le cadre des qualifications à l'Euro 2021

Profitant de ce dernier non officiel avant de lancer la campagne éliminatoire, Corinne Diacre procédait à quelques essais sur la pelouse gardoise. Peyraud-Magnin gardait la cage tricolore et trouvait notamment devant elle Tounkara qui composait la charnière avec Renard. Au milieu de terrain, en l'absence d'Henry touchée au tendon d'Achille, Bilbault accomplissait le rôle de milieu de défensif avec Geyoro alors que Cascarino était titularisée côté droit. Dali se voyait aussi une belle opportunité de s'exprimer en soutien de l'attaquante. 

Avec une équipe islandaise évoluant en 4-1-4-1, les Bleues prenaient sans surprise le jeu à leur compte. La défense adverse craquait rapidement face au talent de la capitaine du jour, Le Sommer. Sur un centre de Torrent dévié de la tête par Gauvin, la Lyonnaise plaçait une reprise de volée du gauche de 8 m qui allait se loger dans la lunette (1-0, 4'). Un jeu pur parfaitement réussi avant de signer le doublé.

Le Sommer à deux unités du record de Pichon

Cette fois-ci, Cascarino sur la droite trouve Le Sommer dans l'axe. Démarquée à 20 m, elle ne se posait pas de question pour armer une frappe du droit dans la même lucarne (2-0, 16'). Une 79e réalisation en Bleue qui permet se rapprocher à deux buts du record de Marinette Pichon. Gauvin qui se retrouvait en pointe n'était pas souvent en situation favorable, contrée sur une tentative (21e). 

Si elle n'aura pas été buteuse en première période, Cascarino se sera illustrée aussi. Décalée par Geyoro, elle tentait sa chance en angle fermé (35e) avant de buter à nouveau sur la gardienne après avoir tenté du gauche (40e). Cascarino était dans tous les coups. Sur la droite, elle prenait la défense de vitesse pour offrir un bon centre à Gauvin qui manquait totalement sa reprise (50e). Puis dans la foulée, elle offrait une balle à Geyoro dont la tentative était déviée au ras de son poteau (50e). 

Cascarino et Majri s'illustrent

La domination tricolore ne se concrétisait pas avant l'heure de jeu. Cascarino décalait à gauche pour Le Sommer qui armait une frappe. Contrée par Sigurdardóttir, le ballon aura pu surprendre la gardienne arrive à repousser, Gauvin tentait de conclure mais le sauvetage sur la ligne de Gísladóttir empêchait à la Montpelliéraine de marquer (55e). Majri était la première à faire son entrée en jeu à la place de Dali. Une minute après, elle était déjà décisive en offrant le troisième but à Cascarino (3-0, 66'). Positionnée en milieu de terrain, dans un poste qu'elle affectionne, elle ne se contentait pas de cela. Les rôles étaient inversés : Cascarino servait Majri à une trentaine de mètres. Floquée de son maillot de numéro 10, elle choisissait la frappe. Du gauche, la trajectoire flottante trompait la gardienne avancée (4-0, 85'). Majri aurait même pu s'offrir un doublé après un bon centre de Katoto qui pour son retour délivrait un bon centre en retrait. Cependant la reprise du droit était trop croisée (90+3e). Le bilan a tout de même pleinement satisfait sa sélectionneuse dans ce nouveau rôle : « Elle a de la concurrence à ce poste. En rentrant, je lui ai demandé de l'efficacité ; Une passe et un but, on ne peut pas mieux faire ! »

Une victoire méritée et encourageante. La capitaine et double buteuse se montrait perfectionniste : "On peut s'améliorer dans le jeu. Elle nous ont bien pressé mais on aurait pu mieux ressortir les ballons". Un scénario favorable a aussi changé la donne comme le rappelait Corinne Diacre : « On s'est facilité la tâche. On a fait une deuxième période cohérente. »

Réactions

Corinne Diacre (sélectionneuse de l'équipe de France)

« Pour notre dernière répétition avant notre premier match au Kazakhstan, on a inscrit quatre buts, signé un large succès et surtout fourni un match solide. On a bien respecté les consignes. On voulait se rendre la tâche facile en démarrant ce match fort. Eugénie Le Sommer se rapproche un peu plus du record de buts inscrits, mais elle a surtout mis, avec deux très jolis buts, ses partenaires dans le bon sens. On a été efficaces dans les trente derniers mètres. On a pris des initiatives. C'est bien. » 

Eugénie Le Sommer (double buteuse)

« C'était important de gagner, de se mettre en confiance pour démarrer la campagne de qualification qui va débuter mardi. L'Islande, en général, pose des problèmes aux équipes contre lesquelles elle joue donc c'était important de bien commencer. On a marqué quatre buts, j'en ai mis deux. Le record est proche mais on verra si j'arrive à le battre dans un futur proche ou plus lointain. Le plus important, ça reste la victoire même si je suis contente d'avoir marqué. Si je mets deux buts moches pour égaler le record, ça me va. Peu importe la manière et le but, le plus important c'est de marquer, de gagner. Je ne me focalise pas sur le record, même s'il est proche. » 

Marion Torrent (défenseuse)

« C'est une belle victoire, on a marqué des beaux buts, on a pris des initiatives offensivement. L'Islande était une équipe avec un gros impact physique, on a su y répondre. Elles ne nous ont pas trop mis en danger derrière. Un match parfait ? Il y a toujours des détails à régler. C'était un match international qui va nous préparer pour un match de qualification. Il faudra aborder le match contre le Kazakhstan de la même manière et marquer rapidement. » 

Amel Majri (milieu)

« C'est une belle victoire contre une très belle équipe d'Islande. C'est sûr que je suis contente de ce que j'ai fait et de ce que j'ai pu apporter à l'équipe. Je ne dois pas rester sur ça, je dois continuer à travailler pour faire davantage. Mettre quatre buts, c'est bien pour la confiance. On sait que le Kazakhstan n'est pas une équipe du même niveau mais il faudra encore plus de concentration pour gagner ce match. » 

Pauline Peyraud-Magnin (gardienne)

« Ça fait toujours plaisir de gagner des matches avec la manière. C'est ce qu'on a fait, on est prête. Je me suis fait une grosse frayeur lors de ma première sélection (en avril, face au Japon), la troisième je l'ai prise plus sereinement. J'ai pris énormément de plaisir, j'ai bien communiqué avec la défense. C'était un match très plaisant à disputer. »