Equipe de France

Equipe de France A - France-Danemark 4-0

Lundi 08 avril 2019 à 21h00

Strasbourg (Stade de la Meinau)

Amical

France - Danemark : 4-0 (1-0)

Spectateurs : 15874

Temps couvert (11°C) - Terrain excellent

Arbitre : Ivana Martincic (Croatie) assisté de Maja Petravic (Croatie) et Ivona Pejic (Croatie). 4e arbitre : Victoria Beyer (France)

Buts France : Delphine Cascarino 31', 47', Griedge Mbock Bathy Nka 54', Valérie Gauvin 66'

Avertissement : Amandine Henry 45' pour France

France : 16-Sarah Bouhaddi, 4-Marion Torrent (2-Ève Périsset 58'), 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 12-Aïssatou Tounkara, 7-Amel Majri (22-Sakina Karchaoui 76'), 6-Amandine Henry © (15-Élise Bussaglia 67'), 14-Charlotte Bilbault, 8-Delphine Cascarino (11-Émelyne Laurent 67'), 17-Gaëtane Thiney (23-Grace Geyoro 76'), 9-Eugénie Le Sommer (18-Viviane Asseyi 57'), 13-Valérie Gauvin, Entr.: Corinne Diacre

Non utilisées : 1-Solène Durand, 3-Wendie Renard, 5-Julie Debever, 10-Kheira Hamraoui, 20-Kadidiatou Diani

Danemark : 1-Katrine Abel, 8-Theresa Nielsen, 4-Rikke Sevecke, 19-Stine Ballisager, 11-Katrine Veje, 15-Frederikke Thøgersen (21-Mille Gejl 73'), 7-Sanne Troelsgaard (6-Nanna Christiansen 73'), 13-Sofie Junge-Pedersen, 14-Nicoline Sørensen, 9-Nadia Nadim (20-Signe Bruun 81'), 10-Pernille Harder ©, Entr.: Lars Søndergaard

Non utilisées : 16-Line Johansen, 2-Luna Gevitz, 17-Julie Tavlo-Petersson, 18-Sara Holmgaard

1-0 (Cascarino 31') : Longue ouverture de 40 m de Mbock pour Cascarino côté droit dans la surface qui élimine Veje dans son enchaînement et place une frappe croisée du droit dans le petit filet extérieur

2-0 (Cascarino 47') : Première frappe de Le Sommer contrée qui revient sur Cascarino légèrement excentrée à droite qui contrôle du droit à 22 m et enchaîne par une frappe tendue du droit qui va se loger au ras du montant gauche

3-0 (Mbock Bathy Nka 54') : Corner de Thiney frappé rentrant effleuré par Abel, Henry reprend au second poteau mais le poteau renvoie dans l'axe sur Mbock à 6 m qui place une reprise en demi-volée du droit en force

4-0 (Gauvin 66') : Thiney trouve Gauvin de la surface qui contrôle de la tête, résiste au duel avec Ballisager et place une demi-volée du droit croisée sous la barre de Abel

Résumé

Un succès 4-0 et des voyants au vert

Les Bleues ont maîtrisé leur sujet face aux vice-championnes d'Europe (4-0) pour le dernier match de préparation avant l'annonce de la liste. Cascarino, autrice d'un doublé, s'est particulièrement mise en évidence.

Seuls deux changements étaient effectués par rapport à la formation victorieuse du Japon (3-1). En charnière centrale, Tounkara était associée à Mbock au lieu de Renard, tandis qu'en attaque, le couloir droit était occupée par Cascarino à la place de Diani. 

Le début de match se présentait ouvert entre deux formations qui attaquaient mais une domination territoriale des Bleues. La première occasion de la rencontre était danoise. Une première de balle au milieu, une action avec un centre de Nielsen pour la reprise de la tête de Nadim qui devançait Tounkara pour cadrer sa reprise sur laquelle Bouhaddi se couchait bien (20e). Les Françaises se cherchaient avec beaucoup de centre mais parfois un manque de présence à la réception même si Cascarino trouvait Le Sommer, le ballon passait largement au dessus (25e). La première occasion franche allait être la bonne.

Cascarino double buteuse

Une bonne vision du jeu de Mbock pour trouver Cascarino sur la droite. La suite était réalisée avec le talent de la latérale droite qui se défaisait de Veje avant de conclure d'une frappe croisée du droit (1-0, 31'). Une récompense pour la Lyonnaise qui déclarait après-match : « Je voulais prouver que je pouvais aussi marquer et pas que faire des passes décisives. » Suite à cette ouverture, le Danemark tentait de réagir avant la pause en posant quelques problèmes aux Tricolores mais sans succès. 

Quelques réajustements à la pause, et la France repartait d'attaque d'entrée. C'est à nouveau Cascarino qui faisait lever le public de La Meinau d'une magnifique frappe tendue du droit imparable (2-0, 47'). La défense danoise était en grande difficulté. Sur un corner de Majri depuis la droite, Tounkara plaçait une reprise de la tête dégagée par Troelsgaard (53e). Dans la minute qui suivait, le corner frappé rentrant de l'autre côté parvenait à Henry au second poteau. Sa reprise était renvoyée par le montant mais Mbock ne se posait pas de question pour placer une demi-volée (3-0, 54').

Gauvin fait trembler à nouveau les filets

Rien n'arrêtait les Bleues, Thiney tentait sa chance sur une frappe vicieuse de 25 m dont le rebond était proche de surprendre Abel (59e). Alors que le Danemark obtenait son premier corner à l'heure de jeu, Corinne Diacre entamait sa série de remplacements. Après Périsset et Asseyi, Bussaglia et Laurent faisaient leurs entrées juste après le 4-0. Un ultime but signé de Gauvin qui réalisait un enchaînement dans la surface avant une reprise du droit sous la barre (4-0, 66'). Gauvin était proche aussi du doublé sans une envolée d'Abel (78e). En toute fin de match, les deux dernières entrantes, Geyoro et Karchaoui combinaient bien sur un coup franc côté droit et Karchaoui de 20 m venait placer une frappe sur le montant gauche d'Abel (88e). 

Un bilan très satisfait pour cet ultime rassemblement avant la liste finale. Pour Corinne Diacre, tous les voyants sont au vert : « On s'était dit de ne pas encaisser de but et les filles l'ont fait. On a fait une meilleure deuxième période dans la maîtrise. Le fait de marquer rapidement en début de seconde période, ça nous a facilité la tache. Les filles étaient un peu timorées en première période. Mais on a fait ce qu'il fallait. »

La liste finale sera annoncée début mai après la dernière journée de championnat. Encore un mois pour affiner la liste des 23 : « J'ai quelques interrogations encore mais il n'y en a pas beaucoup. Je pense que les filles sur le terrain ont montré beaucoup de choses. J'ai fait pour la première fois depuis longtemps six changements, le jeu n'en a pas été moins bon, moins performant. C'est ce que je demandais aux filles qui ne démarrent pas le match, d'avoir une influence sur le jeu en rentrant. »