Equipe de France

Equipe de France A - France-Danemark 3-0

Vendredi 14 mars 2003 à 14h00

Silves (Estádio Dr. Francisco Vieira)

Algarve Cup 2003

France - Danemark : 3-0 (1-0)

Spectateurs : 60

Temps estival - Terrain en bon état

Arbitre : Vibeke Karlsen (NOR) assisté de Hege Lanes Steinlund (NOR) et Rhona Daly (IRL). 4e arbitre : Eva Ödlund (SUE)

Buts France : Marinette Pichon 14', 53', Élodie Woock 86'

Avertissement : Stine KjÆr Jensen 83' pour Danemark

France : 1-Céline Marty, 2-Emmanuelle Sykora, 3-Peggy Provost, 4-Sabrina Viguier, 5-Corinne Diacre ©, 6-Sandrine Soubeyrand (19-Ophélie Meilleroux 84'), 7-Stéphanie Mugneret-Béghé (18-Hoda Lattaf 64'), 8-Sonia Bompastor (13-Ludivine Diguelman 84'), 9-Marinette Pichon (15-Ingrid Boyeldieu 88'), 10-Élodie Woock, 11-Marie-Ange Kramo (14-Candie Herbert 46'), Entr.: Elisabeth Loisel

Non utilisées : 12-Laura Georges, 16-Céline Deville, 17-Corine Petit-Franco, 20-Sandrine Dusang

Danemark : 1-Tine Cederkvist, 3-Katrine Pedersen, 4-Lene Terp © (5-Britt Ebbesen 84'), 5-Gitte Andersen (14-Bettina Falk 70'), 6-Louise Hansen, 8-Janni Lund Johansen (17-Cecilie V. Pedersen 64'), 9-Mette Jokumsen, 10-Christina Bonde (13-Helle Nielsen 86'), 11-Lene Jensen, 12-May Krogh Christensen, 18-Janne Madsen (19-Stine KjÆr Jensen 64'), Entr.: Poul Højmose

Non utilisées : 7-Malene Olsen, 15-Dorte Dalum Jensen, 16-Gitte Husemoen, 20-Trine Falck Hansen

1-0 (Pichon 14') :

2-0 (Pichon 53') :

3-0 (Woock 86') :

Résumé

Les Françaises ont réussi leur entrée en matière pour leur premier match dans l'Algarve Cup en s'imposant nettement face au Danemark grâce aux "étrangères".

Le match débutait par des félicitations et des fleurs pour la capitaine danoise Lene Terp qui fêtait à l'occasion de ce match, sa 100e sélection (record danois). Ce sont les Danoises qui contrôlaient d'ailleurs le jeu en début de rencontre et la France était mise sous pression par l'aggressivité du jeu danois lequel se traduisit par plusieurs grosses occasions. Contre le cours du jeu, Marinette Pichon ouvrait le score de la tête en déviant une frappe de Stéphanie Mugneret-Béghé (1-0, 14'). Par la suite, les Danoises n'avaient plus la même maîtrise et la France commençait à revenir en réalisant notamment de dangereuses contre-attaques. Le Danemark se procurait tout de même quelques occasions mais Céline Marty empêchait l'égalisation par des parades décisives.

Huit minutes après le retour des vestiaires, la France doublait la marque. Les Danoises perdaient le ballon dans leur propre camp. Woock effectuait une judicieuse ouverture pour Pichon qui concluait d'une frappe du pied droit (2-0, 53'). Mais cela confirmait la tendance puisque depuis le retour des vestiaires, les rôles avaient été inversé et les Françaises dominaient dans le jeu provoquant des fautes de la part des Danoises. Les Bleues alliaient jeu court et jeu long ainsi des séquences remarquables. Même l'entrée en jeu, de Stine K. Jensen, qui a pourtant inscrit 75 buts pour Bårse en championnat et coupe confondus la saison dernière, n'y changea rien.

En raison de la chaleur, l'intensité du match baissait. La fin de match était marquée par de nombreux changements de part et d'autre, perturbant le jeu. À noter l'entrée en jeu côté français pour la première fois d'Ophélie Meilleroux. La jeune joueuse, âgée seulement de 18 ans, était la 6e joueuse cette saison à être lancé dans le bain par Loisel. Côté danois, Lene Terp quittait le terrain en raison d'une douleur au tendon rotulien. La France allait finalement marqué un troisième but par Elodie Woock d'une reprise de volée de 20 mètres (3-0, 86').

Cette victoire confirme ainsi que les Bleues ne sont plus là par hasard. Leur qualification pour le Mondial est méritée. 

Réactions

Élisabeth Loisel, sélectionneuse française

« C'est la confirmation de notre qualification (...) Non seulement le score est sans équivoque, mais nous avons également produit une très belle qualité de jeu. J'avais délibérément aligné une équipe proche de l'équipe-type afin de bien débuter ce tournoi. C'est chose faite. »

Poul Højmose, sélectionneur danois

« C'est le plus mauvais départ possible dans le tournoi que nous avons fait aujourd'hui (...) Cela ne retire rien à mes joueuses qui ont joué à 100 % mais nous avons manqué de chance dans les situations décisives. »