Moins de 19 ans

Equipe de France des moins de 19 ans - France-Russie 1-0

Jeudi 09 avril 2015 à 18h00

Melun (Stade municipal)

Euro 2015 U19

Tour Elite - Groupe 3 - Troisième journée

France - Russie : 1-0 (0-0)

Spectateurs : 350

Temps printanier - Terrain bon

Arbitre : Esther Azzopardi (MLT) assisté de Angela Kyriakou (CHY) et Nicole Andrews (ECO). 4e arbitre : Lorraine Clark (ECO)

But France : Marie-Charlotte Léger 75' pen.

Avertissements : Anna Belomyttseva 21', Ksenia Aniskina 34', Arina Kolesnikova 70' pour Russie

France : 1-Cindy Perrault, 13-Héloïse Mansuy, 5-Pauline Dhaeyer, 4-Hawa Cissoko, 3-Théa Greboval, 14-Juliane Gathrat (12-Noémie Carage 90'), 8-Laura Condon, 15-Maëlle Garbino (18-Maëva Salomon 65'), 7-Delphine Cascarino, 9-Marie-Charlotte Léger ©, 11-Sakina Karchaoui (6-Manon Uffren 78'), Entr.: Gilles Eyquem

Non utilisées : 16-Manon Heil, 2-Marion Romanelli, 17-Marine Julian

Russie : 1-Anastasiya Ananyeva, 9-Arina Kolesnikova, 4-Anna Belomyttseva, 18-Olga Pavlova, 17-Ksenia Aniskina, 16-Ksenia Shakhova (8-Olga Chernova 30'), 5-Ksenia Dzhinikashvili, 15-Ekaterina Tyryshkina (22-Elizaveta Danilova 89'), 19-Nadezhda Smirnova, 10-Margarita Chernomyrdina ©, 11-Alena Andreeva, Entr.: Aleksandr Shagov

Non utilisées : 12-Elizaveta Scherbakova, 2-Elina Lipatova, 7-Daria Chugay, 13-Vera Simanovskaya, 14-Yulia Bocharkina

1-0 (Léger 75') : Faute de main de Ksenia Dzhinikashvili sur une frappe de Sakina Karchaoui dans la surface. Marie-Charlotte Léger transforme le pénalty.

Résumé

Les Bleuettes iront en Israël

Victorieuses lors des deux premières journées, la France et la Russie se disputaient jeudi à Melun le ticket pour la phase finale. Bien qu'elles aient frappé à quatre reprises les montants, les Bleues se sont finalement imposées un à zéro grâce à un but de Marie Charlotte Léger, à un quart d'heure de la fin sur penalty. Les Tricolores sont qualifiées pour la phase finale, qui se disputera en Israël du 15 au 27 juillet 2015.

Les Françaises n'avaient besoin que d'un match nul pour s'assurer la première place mais c'est avec l'optique de s'imposer qu'elles abordaient cette dernière rencontre décisive. Gilles Eyquem, privée d'Anissa Lahmari blessée lors du premier match, optait une équipe offensive avec l'intention de venir chercher haut son adversaire pour le mettre à mal.

Un choix payant de part le pressing instauré d'entrée qui bousculait la défense russe et dès la première minute de jeu, Marie-Charlotte Léger trouvait Juliane Gathrat qui obligeait la gardienne russe à un premier arrêt (1re). Une minute plus tard, la capitaine française tentait une volée des 16 m captée en deux temps par le dernier rempart russe (2e). Les dix premières minutes étaient soutenues avec des Tricolores bien en jambes avant de subir une réaction russe.

Trois transversales et un poteau !

Gilles Eyquem qui avait soigneusement observé son adversaire lors de ses deux premiers matchs, avait attiré l'attention sur la n°11 capable de porter le danger en attaque. Cela ne manquait pas se produire dans les faits après un quart d'heure de jeu. Une première fois, elle obtenait un coup franc à la limite de surface concédé par Hawa Cissoko (14e) puis tentait une échappée solitaire (16e). Avec la même audace, elle tentait une frappe de loin (18e).

Passée cette période plus équilibrée, les Bleuettes rehaussaient les débats et un débordement de Delphine Cascarino à droite offrait un centre pour Marie-Charlotte Léger. Sa reprise de la tête venait s'écraser sur la transversale avant de ressortir sur Maëlle Garbino. Cette dernière voyait sa reprise sortie en corner (26e). Une alerte suivie d'une seconde huit minutes plus tard, avec un coup franc de Théa Greboval, côté gauche repris de la tête par Pauline Dhaeyer et cette fois-ci le ballon terminait sur le dessus de la transversale (34e). La réussite n'y était pas et la dernière double occasion avant le repos n'en était qu'un peu plus le reflet.

Sixième but en trois matchs pour Léger

Même scénario à la reprise et c'est Sakina Karchaoui qui pensait bien trouver la faille. Sa frappe tendue des 18 m prenait le chemin de la lucarne opposée et il fallait une magnifique envolée de la gardienne pour éviter l'ouverture du score (51e). Huit minutes plus tard, sur un centre de Delphine Cascarino, c'est encore Pauline Dhaeyer qui manquait de réussite avec cette fois-ci le poteau (59e). A force de plier, les Russes s'approchaient de la rupture. Une sortie manquée de la gardienne ne profitait pas à Marie-Charlotte Léger (68e) mais la faute de main de Ksenia Dzhinikashvili sur la frappe de Sakina Karchaoui était immédiatement sanctionnée d'un penalty. La capitaine française ne tremblait pas au moment de l'exécution, inscrivant là son cinquième but en trois matchs (1-0, 75'). Le plus dur était fait, et même si un moment de frémissement se faisait sentir sur l'occasion russe (78e), la qualification était assurée.

À Melun, Sébastien Duret