Footofeminin.fr : le football au féminin

Equipe de France

Equipe de France A - France-Russie 2-5

Dimanche 26 septembre 2004 à 15h30

Dijon (Stade Gaston-Gérard)

Qualifications à l'Euro 2005

France - Russie : 2-5 (1-2)

Spectateurs : 2852

Temps frais et nuageux - Pelouse humide

Arbitre : Jenny Palmqvist (SUE) assisté de Susanne Borg (SUE) et Helen Caro (SUE). 4e arbitre : Florence Guillemin (FRA)

Buts France : Laetitia Tonazzi 8', Hoda Lattaf 77'

Buts Russie : Natalia Barbashina 3', 76', 87', Elena Fomina 43', Olga Letyushova 58'

Avertissements : Elise Bussaglia 35', Sonia Bompastor 45' pour France, Svetlana Petko 67', Tatiana Skotnikova 70' pour Russie

France : 1-Céline Deville, 7-Stéphanie Mugneret-Béghé, 5-Corinne Diacre, 4-Sabrina Viguier, 3-Peggy Provost, 2-Marie-Ange Kramo (15-Amélie Coquet 46'), 10-Elise Bussaglia (13-Sandrine Dusang 80'), 6-Sandrine Soubeyrand, 8-Sonia Bompastor ©, 11-Laetitia Tonazzi (18-Hoda Lattaf 46'), 9-Marinette Pichon, Entr.: Elisabeth Loisel

Non utilisées : 16-Sandrine Capy, 12-Ludivine Diguelman, 14-Candie Herbert, 17-Camille Abily

Russie : 1-Svetlana Petko, 2-Olga Karaseva, 5-Marina Kolomiets, 4-Olga Sergaeva, 3-Tatiana Skotnikova, 8-Irina Voskressenskaya (14-Elena Denschik 74'), 13-Elena Fomina, 7-Tatiana Egorova © (15-Olga Kremleva 82'), 9-Lina Rabakh (6-Galina Komarova 27'), 13-Elena Fomina, 10-Natalia Barbashina, 11-Olga Letyushova, Entr.: Yuri Bystritskiy

Non utilisées : 12-Maria Pigaleva, 16-Larisa Savina

0-1 (Barbashina 3') : Débordement de Rabakh côté gauche qui centre pour Barbachina

1-1 (Tonazzi 8') : Soubeyrand trouve Pichon dans la profondeur, qui contrôle avant d'offrir un caviar pour Tonazzi

1-2 (Fomina 43') : Barbachina sert Fomina sur une passe en retrait dans les 5m50 pour un tir à ras de terre croisé du gauche

1-3 (Letyushova 58') : Letiouchova récupère un ballon et dribble la gardienne

1-4 (Barbashina 76') : Mauvaise relance la gardienne récupérée par Barbashina

2-4 (Lattaf 77') : Coquet à droite effectue un centre-tir que Lattaf n'a plus qu'à pousser

2-5 (Barbashina 87') : Komarova à droite offre un caviar à Barbashina

Résumé

Pour son avant-dernier match des éliminatoires de l'Euro 2005, les Bleues déjà qualifiées ont été étonnement fébriles face à une équipe russe emmenée par une très grande Natalia Barbachina, auteur de 3 buts et 1 passe décisive. L'absence d'enjeu n'explique pas tout mais dimanche à Dijon, elle aura certainement contribuée au scénario du match. Les Bleues qui avaient déjà leur billet pour l'Angleterre sont tombées sur une équipe russe plus motivée et qui visaient la seconde place du groupe, synonyme de barrage. Une chose obtenue avec efficacité.

Ce sont d'ailleurs les Russes qui étaient les premières à se mettre en évidence. Très rapidement, Deville était sollicitée. Mais à la 3e minute, sur un débordement de Rabakh côté gauche, le centre trouvait Barbachina qui ouvrait bien son pied pour tromper la vigilence de Deville (0-1, 3'). Une rapide ouverture du score qui avait pour effet de réveiller les Françaises qui allaient enchaîner trente minutes de qualité. Deux minutes après le but, Pichon servait Tonazzi mais cette dernière était trop courte pour reprendre le ballon. Ce n'était que partie remise pour la Juvisienne. Soubeyrand trouvait Pichon dans la profondeur, qui contrôlait avant d'offrir un caviar pour Tonazzi qui trompait Petko (1-1, 8'). L'égalisation obtenue, on pensait la France partie sur de bons rails mais Deville était contrainte de nouveau d'intervenir sur un action de Letiouchova (15e). Mais en dehors de cette action, ce sont les Bleues qui avaient à ce moment-là le contrôle du match.

Un corner de Bussaglia était repoussé au premier poteau mais le ballon revenait sur Bompastor dont la frappe passait juste à côté de la base du poteau (17e). Cinq minutes plus tard, sur un coup franc excentré de Bompastor, Fomina dégageait en catastrophe devant son but (22e). Provost obligeait à son tour la gardienne russe à intervenir sur une frappe cadrée au ras du poteau (32e). Entretemps l'entraîneur russe avait décidé de faire entrer Komarova sur le côté gauche. Petit à petit le jeu des Françaises fut moins percutant et les Russes profitèrent des espaces laissés par l'arrière garde tricolore. Sur un coup franc de Barbashina, la volée de Fomina passait cependant au dessus mais lorsque cette même Barbachina servait Fomina sur une passe en retrait dans les 5 mètres 50, le tir à ras de terre croisé du gauche faisait mouche (1-2, 43'). Un but qui permettait aux visiteuses de rentrer aux vestiaires avec l'avantage au tableau d'affichage !

En seconde période, Elisabeth Loisel décidait d'effectuer deux changements en faisant entrer Lattaf et Coquet en lieu et place de Tonazzi et Kramo pour donner un second souffle aux Françaises. Cela se montrait bénéfique à la 49e minute lorsque Coquet sur une action côté droit servait Soubeyrand mais la frappe puissante de la Juvisienne frôlait le cadre. Cette dernière récidivait six minutes plus tard en envoyant une balle cadrée juste sous la barre mais Petko claquait le ballon en corner. Les Russes sur leur première occasion de la seconde période allait faire preuve d'une insolente efficacité en profitant d'une bévue défensive. Sur une passe en retrait de Diacre pour Deville, la gardienne contrôlait de manière imprécise son ballon et sous le pressing de Letiouchova en perdait la possession. La Russe n'avait plus qu'à dribbler la Française pour marquer dans le but vide (1-3, 58').

La France ne retrouvait plus son jeu habituel et réduisait ses actions devant le but à des frappes lointaines de Soubeyrand comme à la 63e minute lorsque Petko devait se coucher pour se saisir du ballon. Mais sur une nouvelle erreur tricolore, la Russie alourdissait la marque. La mauvaise relance de Deville profitait à Barbachina (1-4, 76'). Heureusement pour les Bleues, elles réduisaient la marque dans la minute suivante. Provost effectuait une passe transversale pour Coquet sur l'aile droite. La joueuse de Hénin effectuait un centre-tir que Lattaf n'avait plus qu'à pousser au fond des filets (2-4, 77'). Mais il était dit que la volonté russe allait faire de nouveau la différence. Après un poteau de Barbachina (79e), sur une remontée du ballon de Komarova à droite, elle offrait un caviar à...Barbachina (2-5, 87'). La messe était dite et la tête de Lattaf qui finissait sur l'arête après un bon service de Provost n'y changeait rien (89e). La défense russe se regroupait dans les derniers instants à l'image des cinq tirs successifs français dans les 16 mètres, tous repoussés par un pied, la tête d'une joueuse ou les mains de la gardienne (90e) !

Sébastien DURET

Equipe de France

Données sur le foot au féminin

News

Live

Footofeminin.fr - Live

Page d'accueil de Footofeminin.fr

Infos email : contact@footofeminin.fr