Equipe de France

Equipe de France A - France-Autriche 3-0

Vendredi 27 novembre 2020 à 21h00

Guingamp (Stade de Roudourou)

Qualifications à l'Euro 2021

France - Autriche : 3-0 (2-0)

Arbitre : Esther Staubli (Suisse) assisté de Michelle O'Neill (Irlande) et Susann Küng (Suisse). 4e arbitre : Michèle Schmölzer (Suisse)

Buts France : Wendie Renard 11', Marie-Antoinette Katoto 27', 73'

Avertissements : Amel Majri 92' pour France, Stefanie Enzinger 42', Laura Wienroither 85' pour Autriche

France : 21-Pauline Peyraud-Magnin, 2-Ève Périsset, 22-Elisa De Almeida, 3-Wendie Renard, 7-Sakina Karchaoui, 8-Grace Geyoro, 14-Charlotte Bilbault, 6-Amandine Henry © (15-Kenza Dali 60'), 20-Delphine Cascarino (5-Clara Matéo 72'), 12-Marie-Antoinette Katoto (13-Émelyne Laurent 84'), 10-Amel Majri, Entr.: Corinne Diacre

Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Romane Munich, 4-Julie Thibaud, 9-Sandy Baltimore, 11-Kadidiatou Diani, 17-Maéva Clemaron, 18-Oriane Jean-François, 19-Estelle Cascarino, 23-Perle Morroni

Autriche : 1-Manuela Zinsberger, 12-Laura Wienroither (2-Yvonne Weilharter 90'), 7-Carina Wenninger ©, 13-Virginia Kirchberger, 17-Sarah Puntigam, 19-Verena Aschauer (3-Katharina Naschenweng 61'), 9-Sarah Zadrazil, 16-Jasmin Eder, 8-Barbara Dunst (18-Lisa Kolb 75'), 15-Nicole Billa (4-Viktoria Pinther 46'), 22-Stefanie Enzinger (10-Laura Feiersinger 61'), Entr.: Irene Fuhrmann

Non utilisées : 21-Isabella Kresche, 23-Vanessa Gritzner, 5-Elisabeth Mayr, 6-Jennifer Klein, 11-Besijana Pireci, 14-Celina Degen, 20-Lisa Makas

1-0 (Renard 11') : Corner joué côté gauche par Majri qui trouve Renard qui s'infiltre dans la défense pour venir placer un coup de tête puissant plein axe sous la barre.

2-0 (Katoto 27') : Périsset sur le côté droit joue en retrait sur Cascarino qui centre et dépose le ballon sur la tête de Katoto à 8 m dans l'axe qui saute plus haut que Wenninger et Kirchberger et place le ballon sur le dessous de la barre qui l'heurte avant d'entrer.

3-0 (Katoto 73') : Corner joué côté droit par Majri qui est dévié du talon droit au premier poteau par Matéo et le ballon arrive au second poteau pour Katoto qui coupe de la semelle droit à 2 m du but

Match joué à huis clos

Résumé

La qualification avec la manière

Dans ce match décisif pour la qualification, la France a montré un visage séduisant pour s'imposer nettement 3-0, avec un doublé pour Marie-Antoinette Katoto suite à l'ouverture du score de Wendie Renard.

En l'absence d'Eugénie Le Sommer, Valérie Gauvin, Marion Torrent, Viviane Asseyi, Aissatou Tounkara et Kadidiatou Diani sur le banc (ménagée suite à une blessure), toutes titulaires au match aller, c'est un onze de départ avec Elisa De Almeida et Eve Périsset titulaires en défense et un trio d'attaque Amel Majri, Delphine Cascarino et Marie-Antoinette Katoto que l'équipe de France a débuté cette rencontre importante pour la qualification pour l'Euro 2022. Et elle l'a bien débutée en portant le danger dans la surface autrichienne dès les premières minutes de jeu avec notamment une belle accélération de Grace Geyoro dans le couloir droit qui aboutissait à une frappe trop croisée de Sakina Karchaoui (2'). Les Tricolores parvenaient à ouvrir le score rapidement, sur un corner d'Amel Majri repris de la tête par Wendie Renard (1-0, 11'), le scénario idéal avec un coup de pied arrêté pour faire sauter le verrou. Le 19e but de la tête sur 25 réalisations en Bleu et son 12e sur corner.

Un départ idéal

Face à une équipe regroupée en défense en 5-4-1 mais dont le pressing haut permettait de trouver des espaces dans le dos, les Bleues ont continué à dominer, Geyoro n'est pas passé loin de faire le break sur un centre de Majri (18'), et c'est finalement Marie-Antoinette Katoto qui y est parvenue d'une belle tête sur un centre de Delphine Cascarino (2-0, 27'). Dominatrice, l'équipe de France se faisait cependant un peu peur à la demi-heure de jeu avec Nicole Billa à deux reprises. Sa première frappe était repoussée de la tête par Amandine Henry et sur le corner qui suivait, sa tête ne trouvait pas le cadre. (32'). A la pause, les Bleues menaient 2-0, un score logique au vue de la physionomie de la rencontre et de la domination de l'équipe française, sérieuse et appliquée tout en développant un jeu agréable.

Katoto voit double

Si Corinne Diacre conservait le même onze à la reprise, Irene Fuhrmann était obligée d'effectuer un changement avec la sortie de Billa, l'Autrichienne la plus en vue touchée en première période sur un contact avec Charlotte Bilbault. Il ne fallait attendre que quelques minutes pour que la France ne se montre une nouvelle fois dangereuse, avec un déboulé de Karchaoui qui servait Katoto dont la frappe était repoussée par le poteau droit de Zinsberger (50'). La gardienne autrichienne était ensuite bien présente sur un coup franc de Henry (50'), et une tête de Renard sur un coup franc tiré par Majri qu'elle sortait du but d'un arrêt réflexe (56'). La France continuait à pousser pour chercher un troisième but, et suite à une accélération de Katoto dans le couloir gauche, le ballon était dévié par Kenza Dali pour Cascarino qui trouvait à son tour le poteau (68').

Ce n'était que partie remise, puisque sur un corner de Majri que Matéo touchait au premier poteau, Katoto jaillissait au deuxième poteau pour inscrire son deuxième but de la rencontre et permettre à l'équipe de mener 3-0 (73'). Il fallait ensuite une bonne sortie de Zinsberger pour éviter le triplé de l'attaquante parisienne, bien servie par Geyoro dans l'axe (74'). Majri également se montrait dangereuse, sur un centre de Clara Mateo - pour sa première sélection - mais sa tête était déviée en corner. Elle trouvait le chemin du but de la tête à la 90e minute sur un long centre de Charlotte Bilbault, mais elle était signalée en position de hors-jeu.

C'est une belle équipe de France qui a disputé cette rencontre et qui a dominé de la première minute à la dernière minute de jeu face à son principal adversaire dans ce groupe et aurait même pu s'offrir une victoire encore plus large. Le bilan du match : la qualification, avec la manière. Les Bleues joueront un septième Euro consécutif.