Equipe de France

Equipe de France A - Autriche-France 0-0

Mardi 27 octobre 2020 à 21h00

Wiener Neustadt (Arena Nova)

Qualifications à l'Euro 2021

Autriche - France : 0-0 (0-0)

Spectateurs : 650

Temps dégagé (8°C) - Terrain humide

Arbitre : Kateryna Monzul (Ukraine) assisté de Oleksandra Ardasheva (Ukraine) et Maryna Striletska (Ukraine). 4e arbitre : Anastasiya Romanyuk (Ukraine)

Avertissement : Elisa De Almeida 64' pour France

Autriche : 1-Manuela Zinsberger, 12-Laura Wienroither, 7-Carina Wenninger, 13-Virginia Kirchberger, 19-Verena Aschauer, 9-Sarah Zadrazil, 11-Viktoria Schnaderbeck ©, 17-Sarah Puntigam (16-Jasmin Eder 51'), 22-Stefanie Enzinger (20-Lisa Makas 69'), 15-Nicole Billa (6-Katharina Schiechtl 90'), 8-Barbara Dunst, Entr.: Irene Fuhrmann

Non utilisées : 21-Isabella Kresche, 23-Vanessa Gritzner, 2-Yvonne Weilharter, 3-Katharina Naschenweng, 4-Viktoria Pinther, 5-Elisabeth Mayr, 10-Katja Wienerroither, 14-Celina Degen, 18-Lisa Kolb

France : 21-Pauline Peyraud-Magnin, 4-Marion Torrent (22-Elisa De Almeida 63'), 3-Wendie Renard, 5-Aïssatou Tounkara, 7-Sakina Karchaoui, 8-Grace Geyoro (10-Amel Majri 76'), 14-Charlotte Bilbault, 9-Eugénie Le Sommer ©, 18-Viviane Asseyi (20-Delphine Cascarino 63'), 13-Valérie Gauvin (12-Marie-Antoinette Katoto 86'), 11-Kadidiatou Diani, Entr.: Corinne Diacre

Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Romane Munich, Julie Thibaud, 6-Maéva Clemaron, 15-Kenza Dali, 17-Melvine Malard, 19-Estelle Cascarino, 23-Perle Morroni

Résumé

La France reste muette en Autriche

Dans la première manche de cette « finale » du groupe G, l'Autriche et la France se sont quittées sur un match nul et vierge sans grande conséquence au classement, les deux équipes pouvant toujours prétendre à la qualification. Rendez-vous dans un mois.

Avec Wendie Renard et Marion Torrent de retour dans le onze de départ pour ce match important, la France entrait bien dans son match et il s'en fallait de peu pour qu'elle n'ouvre le score dès la troisième minute de jeu. Suite à une belle ouverture d'Eugénie Le Sommer, Viviane Asseyi éliminait Carina Wenninger mais n'enveloppait pas sa frappe qui manquait le cadre de peu. Malgré cette belle occasion manquée, l'équipe de France asseyait son emprise sur le jeu face à un adversaire bien regroupé, et développait un jeu plutôt intéressant, à commencer par un pressing haut qui gênait beaucoup l'Autriche. Il fallait d'ailleurs une Manuela Zinsberger bien dans son match dans son but pour permettre à son équipe de rester dans le match. Elle se montrait décisive à plusieurs reprises, sur des têtes sur corner d'Aissatou Tounkara (13', 40') ou sur une talonnade de Kadidiatou Diani (24'). Elle était cependant restée immobile sur le puissant retourné acrobatique d'Asseyi qui manquait cependant encore le cadre (21'), tout comme la frappe de Charlotte Bilbault aux vingt mètres (24').

De l'envie, pas de but

Souvent sous pression, l'Autriche parvenait cependant à garder ses cages inviolées lors du premier acte, et laissait planer le danger à de rares occasions, grâce à Barbara Dunst, qui éliminait Le Sommer mais voyait sa frappe fuir le cadre de façon nette (23'), ou Wenninger de la tête sur corner, qui permettait à Pauline Peyraud-Magnin de se mettre en évidence (32'). Bien dans son match, l'équipe de France dominait nettement la première rencontre sans parvenir à trouver l'ouverture malgré une demi-douzaine d'occasions nettes, et restait donc à la pause sous la menace de l'Autriche emmenée par une gardienne très solide.

La seconde période repartait sur les bases de la première, avec une équipe de France aux commandes de façon inefficace. Moins souvent dangereuse que lors du premier acte, il fallait attendre l'heure de jeu pour voir un centre de Le Sommer que Diani, surprise par Viktoria Schnaderbek, ne pouvait reprendre correctement (59'). Si les Tricolores faisaient encore planner le danger avec un duel entre Gauvin et Zinsberger remportée par la Française, mais qui voyait Wenninger dégager (67'), les débats s'équilibraient suite aux premiers changements et un score toujours nul, et l'Autriche se montrait plus présente dans la moitié de terrain française.

La France ne trouve pas l'ouverture

Si Zinsberger avait dû se montrer décisive à plusieurs reprises en première période, c'était au tour de Peyraud-Magnin de se mettre en évidence avec une belle claquette sur une frappe lobée de Nicole Billa (68') et une importante sortie sur une ouverture en profondeur de Verena Aschauer (77'). Après un quart d'heure de jeu où l'Autriche se montrait à son avantage, Le Sommer, d'une frappe contrée (83'), et Elisa De Almeida de la tête sur un centre de Karchaoui (85'), permettaient à la France de reporter le danger sur le but de Zinsberger. Dans les arrêts de jeu, Cascarino, lancée en profondeur, décidait de centrer plutôt que de tirer mais ne trouvait pas preneuse (90+2'). Dans la foulée, Amel Majri obtenait un très bon coup franc mais sa frappe manquait de puissance (90+3'), De Almeida était trop courte sur une déviation de Diani dans la surface et ne pouvait redresser le ballon (90+4'), et Zinsberger s'imposait sur une tête de Marie-Antoinette Katoto (90+5') pour ce qui était la dernière occasion de la rencontre.

Difficile de ne pas regretter le score final au vu de la domination globale de l'Équipe de France qui se sera montrée inefficace quand elle ne butait pas sur une Manuela Zinsberger des grands jours. Une première pour les Bleues sur les 20 derniers matchs. En phase de qualifications, la France restait sur 32 matchs en ayant toujours marqué au moins une fois. Pour l'Autriche , il s'agit d'un bon résultat qui lui permet de continuer à croire à la qualification à l'image de l'explosion de joie au coup de sifflet final. Match retour le 27 novembre à Guingamp.